INFOS LOCALES DU 03 MARS 2021 Azur FM, 1ère radio associative d'Alsace et de France

279 vues
Télécharger le podcast

Sujets traités : 

- De Horbourg-Wihr à Paris. Pour soutenir les associations locales, pas seulement celles qui ont des salariés, Arthur Urban, adjoint à la culture et à la vie associative pour la commune d’Horbourg-Wihr a eu l’idée d’un fonds de soutien exceptionnel. Doté de 15 000 euros, il a vocation à compenser les pertes des structures locales, voire à amortir un éventuel investissement lorsque la reprise sera là. Car c’est bien de reprise qu’il est question avec ce fonds. En plus des subventions municipales qui ont été maintenues, Arthur Urban voulait aller plus loin. Il se démène pour accompagner ces associations, les aider comme il le peut. Avec ces 15 000 euros, il espère pouvoir les aider financièrement et moralement.

- Cette initiative va remonter jusqu’à la capitale. Notamment grâce au député de la première circonscription du haut-rhin, Yves Hemedinger, qu’Arthur Urban a récemment rencontré et avec qui il a échangé sur la question. Avec les sénateurs Christian Klinger et Sabine Drexler, ils comptent relayer cette problématique au niveau national afin de demander de l’aide au gouvernement. Une aide, qui localement, est également venue des entreprises. Plusieurs PME d’horbourg-wihr ont contacté la mairie pour apporter leur soutien aux associations locales. Pour en savoir plus sur ce fonds de soutien exceptionnel, vous pouvez réécouter notre sujet à ce propos qui est disponible en podcast sur notre site azur-fm.com dans la rubrique actualité régionale.

- A compter de lundi prochain, l’AGF de Sélestat, l’association générale des familles lance une nouvelle collecte solidaire jusqu’à la fin du mois de mars. A l’occasion de la journée internationale des droits de la femme, la structure a voulu lever des tabous, ceux présents autour des menstruations. Car aujourd’hui, avec la crise sanitaire et sociale, de plus en plus de femmes doivent faire des choix et ne peuvent plus toujours acquérir des produits d’hygiène. On en parle avec Michel Koebel, directeur de l’AGF de Sélestat. Pour prendre part à cette collecte, vous pouvez déposer savon, shampoing, dentifrice, brosses à dent, serviettes et tampons dans les locaux de l’AGF situés au 13 bis allée de la première armée à Sélestat.

- Un juste équilibre entre protection sanitaire et relance économique. Des députés sont montés au créneau pour soutenir les restaurateurs. 42 d’entre eux ont co-signé une tribune parue il y a deux jours dans le journal du dimanche, dont plusieurs alsaciens, à l’image des républicains Jacques Catin et Jean-Luc Reitzer ou encore Bruno Fuchs du modem. Destinée au premier ministre, elle demande à Jean Castex de se pencher sur une éventuelle réouverture des restaurants pour le déjeuner d’ici la fin du mois. Car pour eux, bien que la majorité des professionnels aient respecté les normes sanitaires, aujourd’hui, ils ne peuvent pas travailler correctement. Ils souhaiteraient donc, pour éviter la fermeture d’établissements, mais également pour éviter la pénurie de main d’œuvre, voir rapidement rouvrir les restaurants, pour ne pas perdre ceux qui auraient encore l’envie d’y travailler. Une mesure qui pourrait, selon eux, permettre un juste équilibre entre protection sanitaire et relance économique.

- Pour la relance économique, la région grand est vient d’ailleurs de placer quelques billes dans le capital investissement. Capital Grand Est, une société basée dans la banlieue strasbourgeoise vient de renouveler son actionnariat en y incorporant, entre autres, la région grand est. Un nouvel outil pour la relance et le rebond des entreprises selon Jean Rottner, son président. Deux fonds vont ensuite voir le jour. Le premier, avec plus de 40 millions d’euros, sera utile pour financer des PME dont les projets sont susceptibles d’avoir un impact économique positif à l’échelle régional. Le second, doté au départ de plus de 30 millions d’euros servira à investir dans entreprises récentes et innovantes avec un fort potentiel de croissance dans différents secteurs tels que la santé, l’environnement, l’industrie ou encore la transition énergétique. La région participe à ces deux fonds à hauteur de 11,5 millions d’euros.