Hilsenheim : le restaurant ''A l’ombre du clocher'' ouvre pour les travailleurs du BTP et du paysage !


05 mars 2021

Je suis au restaurant ''A l'ombre du clocher'', situé 65 rue principale à Hilsenheim, à quelques minutes de Sélestat, plus connu sous le nom de Chez Kreder, avec Marie-Anne BRAUN. Vous avez conventionné avec la CCI, pour pouvoir accueillir pour les déjeuners, les salariés du BTP et du paysage. Alors comment ça fonctionne, qui peut exactement venir déjeuner chez vous et quelles sont les conditions ? 

Pour venir déjeuner chez moi c'est très simple : il suffit de me passer un coup de fil et par mail je vous envoie le contrat qu'il faudra me retourner signé et rempli au nom de l'entreprise. Puis avez avez juste à me confirmer le nombre de personnes, pour que je puisse tout préparer en fonction, pour respecter les gestes barrières et n'oubliez pas de me montrer votre carte ''travailleurs'' de la Pro BTP sinon je ne pourrai pas vous accueillir chez moi.

ombre-clocher-salle.jpg (57 KB)La salle prête à vous accueillir dès la réouverture - © Crédit photo : facebook.com/restaurantalombreduclocher

Est-ce qu'on peut tout prendre sur la carte  ?

Non, on ne peut pas. J'ai un plat unique. Ca vous trouverez sur ma page Facebook du restaurant. Je mets le dimanche en ligne, mes menus pour la semaine. A vous de de me passer un coup de fil ou par message ou Messenger. Il y a plusieurs possibilités pour pouvoir réserver chez moi. Vous trouverez donc mes menus pour la semaine et je crée aussi toujours un événement par rapport au week-end. Je peux déjà vous dire que pour le week-end prochain, le 13 et 14 mars, je propose mon couscous. Alors pour ceux qui sont tentés, réservez ! 

Souris d'agneau aux épices, galettes de pommes de terre et flageolets.jpg (104 KB)

Souris d'agneau aux épices, galettes de pommes de terre et flageolets, proposé le 1er week-end de mars - © Crédit photo : facebook.com/restaurantalombreduclocher

Quelles ont été les modalités pour signer cette convention ?

J'ai pris contact avec la CCI donc la Chambre des Commerces et de l'Industrie. Je suis tombée sur une charmante dame et c'est elle qui m'a tout expliqué tout ce qui fallait faire en détail. Elle m'a envoyé une convention de partenariat, par rapport à la CCI et le contrat de prestation de restauration collective entre le restaurateur et l'entreprise. 

Comment vous êtes-vous adapté pour faire face à la situation actuelle ? 

On n'avait pas le choix ! Il fallait se trouver des bonnes solutions. On a fait les plats à emporté. C'est quelque chose qui marche bien à l'heure actuelle. Après c'est sûr on aimerait revenir à la normale parce que, voir le monde dans le restaurant ça manque énormément et le fait de pouvoir justement accueillir maintenant les gens du BTP, c'est très agréable et je pense que pour eux aussi de pouvoir revenir dans les restaurants parce que c'est pas fort évident. Ayant un mari qui travaille dans le BTP et connaissant les conditions où il devait manger dans les camionnettes ou manger dehors alors qu'il pleuvait, c'est pas forcément évident. On a trouvé la solution des plats à emporter et on est contents. 

Quels sont vos projets pour 2021 ?

On avait le projet de refaire tout le restaurant. Maintenant c'est sûr qu'avec la crise sanitaire, nous allons le reporter à 2022, voir 2023. On voulait refaire la terrasse. On voulait proposer une petite carte pour le week-end.

Un dernier mot pour les auditeurs ? 

Tous nos plats sont faits maison. J'essaye au maximum de travailler avec des producteurs locaux donc par exemple pour les fruits et légumes, je vais à Bindernheim chez commerces Schouver ou Wollenburger. Pour les œufs, je vais chez Arnaud Gautsch à Witternheim. J'essaye de prendre au plus près.

Retrouvez la carte interactive des restaurants ouverts pour les travailleurs du BTP en cliquant ici

Propos recueillis par Sabrina RONDEAU - © Crédit photo : restaurant à l'ombre du clocher